Plan de communication numérique​
Photo d' Anete Lūsiņa sur Unsplash

Plan de communication numérique​

Le plan de communication digital

Lorsque vous vous engagez dans une démarche de communication, vous avez tout intérêt à planifier vos actions en fonction de votre actualité ou de votre stratégie.  En fonction des éléments stratégiques que vous avez défini, il est essentiel de définir un ton qui vous ressemblera. 

Photo d' Anete Lūsiņa sur Unsplash

Penser à la cohérence

Avec la définition d’une charte graphique et un choix de visuels dans le même esprit

Unsplash

Pour construire des annonces sans avoir de logiciels de mise en page avec de nombreux modèles, des images libres de droit et les formats déjà tout déterminés pour les réseaux sociaux

Trouver un ton

C’est quelquefois difficile de traduire en mots les idées que l’on a en tête. Pour les allergiques à l’écrit, enregistrer avec un portable son discours permet de le retranscrire plus facilement.

 

Canva

Pour construire des annonces sans logiciels de mise en page avec de nombreux modèles, des images libres de droit et les formats déjà tout déterminés pour les réseaux sociaux

Apprenez à parler de votre structure

C’est souvent le premier pas qui compte. inutile de rester devant une page blanche. Scannez les profils des gens ou des entreprises que vous aimez et repérer comment ils font.

 

Crello

Le même genre que Canva, avec en prime des animations.

Faites la liste de vos sujets

Garder en tête les personas que vous avez définis et pensez à tout ce qui pourrait les intéresser

Évènements 

Soit c’est une date qui vous est propre : manifestations, anniversaire, sortie d’une nouveau produit, soit vous pouvez avoir des liens avec le calendrier « classique » : Saint Valentin, Pâques, Ponts de mai,  vacances, rentrées, Toussaint, Noël… L’avantage est que votre calendrier pourra se réutiliser l’année d’après. 
 

Cadeaux, concours

  • Partagez des cadeaux, lancez un concours, proposez des remises limitées dans le temps uniquement sur vos réseaux sociaux. C’est une façon de les remercier pour leur fidélité. 

Veille d’actualité

Partagez les chiffres clés de votre secteur d’activité, des nouvelles importantes au niveau législation. 

Citations 

Créez un visuel qui respecte votre charte graphique
et partagez des citations inspirantes.

En coulisse

Partagez les photos d’un futur produit, donner un aperçu de la préparation d’un événement …

Les pages ou les articles de votre blog

Directement à partir de votre site internet.

Personnaliser vos réseaux sociaux

Votre photo de profil devra être la même sur tous vos réseaux sociaux.

  • Blogueur ou un entrepreneur solo : une photo de vous 
  • Entreprise qui vend des produits : votre logo 

La  photo de couverture également devra être la même sur tous vos réseaux sociaux.

  • votre dernière offre de produit ou de service 
  • votre dernier événement
  • une photo de votre magasin,
  • une image qui reprenne la charte graphique de votre site. 

  • 1702 x 630 pixels, 72 ppp
    Taille d’affichage 
    828 x 315px.
    Moins de 100 ko

Visuel pour la couverture de votre chaine : 

 

Dimensions : 2 560 x 1 440px pour l’affichage sur un écran de télévision. Sur les autres supports c’est le centre de votre visuel qui s’affiche (640 x 175). Par conséquent, mettez toutes les informations clés dans cette zone. 

 2. Photos sur Instagram : avec un affichage  toujours carrées

Appliquez toujours le même style sur les photos que vous partagez. Trouvez un style photographique qui vous est propre.

 

3. Citations et produits : 

Créez un modèle à utilisez à chaque fois que vous partagerez une citation ou une information en cohérence avec l’esthétique de votre site. 

2. Visuel pour l’arrière-plan personnalisé 

Même recommandation que pour la couverture Facebook

Dimensions : 1 400 x 425px 

Photos de couverture 

Dimensions de l’image: 236x111px.
Seul le haut de votre pin (102px) sera visible. 

Photo de couverture :

Dimensions : 1500 x 1500px

Visuels Twitter : 

Créez des images de blogs qui reprennent les dimensions de Twitter sans quoi vos visuels ne seront pas visibles à moins de cliquer dessus. Dimensions : 440 x 220px ou n’importe quelles dimensions avec un ratio 2×1 

Les meilleures heures pour publier

Pour chaque réseau social, les usages changent et chacun a des jours et des horaires privilégiés. sa meilleure fenêtre de tir, selon une étude de la plateforme CoSchedule, mise en forme dans une infographie par Statista. Le lundi et le jeudi sont les jours les plus opportuns pour poster sur Instagram. Le mardi, mercredi et jeudi pour LinkedIn et la fin de semaine pour Facebook, du jeudi au dimanche. 

Source : GoSchedule - JDN - Statisca

Hootsuite, Facelift, Socialbakers, Agorapulse, Sprinklr, Buffer ou encore Sprout Social sont des plateformes pour gérer le community management au quotidien. Au premier abord, ils semblent similaires. Pourtant, ils ont développé des spécificités qui aideront les annonceurs à choisir un outil plutôt qu’un autre. Hootsuite, par exemple fonctionne sur un modèle freemium, ce qui le rend accessible à la fois aux petites et grandes entreprises et l’accompagnement se fait donc en fonction de la maturité digitale des utilisateurs. 
Pour Facelift, c’est l’ intégration de Google My Business qui représente un plus important. Un partenariat important lorsque l’on sait que « 76% des personnes qui font une recherche locale sur leur smartphone se rendent en boutique dans les 24 heures » source Google. 
L’outil Socialbakers prône, lui, un réflexe de benchmark, qui permet de toujours comparer ses performances à celles des concurrents. Un modèle prédictif sur la performance des posts en fonction de l’engagement permet d’optimiser les investissements publicitaires. 
Pour les TPE et PME, des solutions françaises comme Agorapulse ou la start-up Swello seront plus abordables et jouent notamment la carte de la proximité avec un numéro d’assistance accessible rapidement pour une réponse à un besoin particulier. 
Enfin, pour une solution qui mixe à la fois gestion de contenus et celle des réseaux sociaux, Nukesuite  propose du conseil sur la stratégie de brand content.

Hootsuite, une version presque gratuite

Sur un nombre de réseaux sociaux limités avec de nombreuses fonctionnalités pour planifier ses publications, avoir une veille sur différents mots clés, personnes, entreprises...

Mesurer l'efficacité d'une campagne marketing.

Objectifs concrets
(mesurables) 

Clients

Augmenter le nombre de clients de 5 % par année
Atteindre des taux de fidélisation de 85 % ou plus

Employés
Maintenir le nombre d’employés aux niveaux actuels
Obtenir des taux d’engagement des employés de 85 % ou plus

Communautés
70 % des employés font du bénévolat dans la communauté

Actionnaires
Accroître les revenus de 7 % et le bénéfice net de 14 % par année
Lancer cinq nouveaux produits par année

Objectifs abstraits
(non mesurables)

Clients
Les clients parlent de l’entreprise à leurs amis

Employés
Les employés recommandent plus de nouveaux candidats à l’entreprise
Encourager un comportement éthique et respectueux

Communautés
Acquérir une réputation de contributeur visible et apprécié de la communauté

Actionnaires
Améliorer la responsabilité sociale de l’entreprise
Devenir un chef de file en matière d’innovation

Les indicateurs d'une communication digitale réussie

Le nombre d’abonnés

Le plus facile à quantifier. Plus il est important, meilleure est la portée de chaque action. Et plus les chances de voir ses posts partagés augmentent.

L’engagement et la portée

Engagement : tout ce qui fait agir ou réagir ses abonnés et leurs propres abonnés de niveau 2 et 3. 

Sur Facebook, en “likant” une page, les “amis” des abonnés verront sur son mur qu’ils aiment cette page, et pourront éventuellement la visiter. C’est le cas aussi sur Tweeter.

L’intérêt des réseaux sociaux réside également dans le partage. Immédiatement, mes abonnés ont accès à mes contenus. S’ils partagent à nouveau ce contenu, ses propres amis auront accès à ce contenu. C’est l’effet viral des réseaux sociaux et un indicateur phare de la performance de vos réseaux sociaux d’entreprise ! 

Chaque réseau social vous donne accès aux statistiques de likes et de partages sur vos publications.  Facebook donne immédiatement la portée des publications, c’est à dire le nombre de personnes réellement touchées par votre contenu. Dans le cas de Facebook, cette indicateur s’appelle le “Reach“, traduction de la portée.

Les commentaires

Ils vous donnent la possibilité d’interagir avec vos cibles..Vos abonnés peuvent réagir à votre contenu et commenter votre publication.

Cette caractéristique fait souvent peur : comment faire si on a des commentaires négatifs ? Et bien en répondant très vite, de manière ouverte et en proposant systématiquement une solution au problème ou un échange avec la personne qui a écrit ce commentaire négatif. Ce ne doit pas être pris comme une menace pour la PME mais comme une opportunité de prendre en compte l’avis de cette personne tout en démontrant à l’ensemble de vos abonnés que vous vous préoccupez de ce problème et que vous avez à cœur de le résoudre. Restez positif !

En fonction du secteur d’activité vous aurez plus ou moins de commentaires, tant sur le nombre que sur la qualité des commentaires : elle indique votre capacité à créer un lien avec votre audience.

  •  La qualité du réseau.

C’est est un indicateur très important à suivre lorsque vous vous lancez et au moins sur la première année. C’est le rapport entre le nombre d’abonnés et le nombre de comptes auxquels vous même êtes abonnés.

Cet indicateur n’existe pas sur LinkedIn puisque vous êtes en relation mutuelle avec un abonné (il ou elle est dans votre liste et inversement). Par contre sur Tweeter, sur Instagram ou sur Pinterest, vous pouvez être abonné à 500 comptes mais n’avoir vous même que 50 abonnés. 

Lorsque vous vous lancez sur un réseau social, vous allez vous abonner à plusieurs comptes qui correspondent soit à votre cible soit aux comptes influents dans votre secteur, soit les deux. L’objectif sera que ces comptes s’abonnent en retour à votre propre compte. Au début vous aurez beaucoup plus d’abonnements que d’abonnés, mais il faudra inverser cette tendance : votre objectif est d’être suivi, pas le contraire.

Tout au début, vous suivez plus de comptes que vous avez d’abonnés. Si la tendance s’inverse, c’est que vous devenez un acteur important dans votre secteur.

La qualité du contenu.

Sans contenu, pas de newsletter, pas d’actualité à partager. Le contenu pour votre site web est une vitrine incontournable. Mais vous pouvez y ajouter :

  • des témoignages clients ou des études de cas
  • des livres blancs, 
  • des informations métier
  • des infos sectorielles
  • des interviews
  • des infos produit et des informations sur votre entreprise.
  • des articles
  • des infographies
  • des vidéos

Communication de crise

La vie d’une entreprise n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Il s’agit  de trouver des solutions afin de répondre le plus efficacement pour garder une bonne image aux yeux des médias, de l’opinion publique et également auprès de l’ensemble de vos parties prenantes.

 

Photo par David Moum sur Unsplash
Photo par David Moum sur Unsplash

La reconnaissance

Cette première stratégie consiste à accepter la crise et ce, le plus rapidement possible. Pour mener l’opération, la structure doit donc rapidement déterminer l’origine de la crise :

  • lié aux produits de l’entreprise en interne,
  • lié à un contexte politique en externe.

La stratégie de la reconnaissance s’appuie alors sur une communication claire avec plusieurs alternatives :

  • Assumer sa responsabilité et les réparations des dommages subis apporte un avantage au point de vue juridique, mais aussi médiatique.
  • Exprimer son incompréhension, si l’entreprise ne connaît pas les raisons à l’origine de la situation.
  • Elargir la responsabilité à des acteurs externes, comme les autorités de régulation.

Pas souvent employée, cette stratégie de la reconnaissance est pourtant  une celle qui fonctionne le mieux. Les bénéfices en terme de transparence et de crédibilités  sont pourtant importants.

Exemple : « Perrier c’est fou. Mais si c’est fou, nous avons décidé de retirer Perrier de la vente partout dans le monde entier […]. Il n’y a pas de demi-mesures possibles »11. En effet, la firme refuse que « le moindre doute, aussi minime soit-il, puisse peser sur l’image de qualité et de pureté »12 du produit.

Le projet latéral

Développée par Thierry Libaert dans son livre Communication de crise (Dunod, 2001), cette stratégie propose une autre lecture de la crise.

Différentes tactiques sont possibles :

  • contre attaquer et pointant du doigts le fait que cela profite aux concurrents. .
  • Reporter la responsabilité à l’extérieur,
  • Minimaliser sa communication, ou communiquer plus fortement sur un autre registre.
  • Souligner le fait que le pire a été évité et que la situation aurait pu être largement plus grave si l’entreprise n’avait agit de telle ou telle manière.

Le projet latéral, qui consiste à déporter la crise en dehors du champ de l’entreprise, doit impérativement s’appuyer sur des éléments tangibles. 

Exemple : après le scandale de la viande de cheval vendue à la place du bœuf surgelé, le PDG de Picard rassure ses clients en dénonçant ses contrats avec son fournisseur Comigel de viande de bœuf. 

Article de Libération :

« Le PDG Philippe Pauze met en cause des fournisseurs indélicats et estime que le passage à une filière d’origine 100% française ne devrait pas alourdir exagérément les coûts. »

 

Le refus

Nier la crise est la dernière possibilité. 

  • Garder le silence dès le début de la crise, stratégie choisie par les autorités russes lors de l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl.
  • Cesser de parler à partir d’un moment précis et donc ne plus alimenter la crise.
  • Avancer le principe du chaînon manquant, comme dans l’affaire des paillotes en Corse, où nul ne sait qui a donné l’ordre initial.
  • Minimiser les effets de la crise, à condition d’être le seul interlocuteur à disposer des données. C’est la formule choisie par le gouvernement lors de la canicule de l’été 2003. Mais les statistiques fournies par les Pompes funèbres ont enrayé le scénario.

Cette stratégie peut entraîner des répercussions  importantes que ce soit au niveau, écononique,  juridique et médiatique d’où par une perte de crédibilité.

 Exemple : Lactalis a fait les frais d’une absence de stratégie dans sa communication de crise. 

Un article de business Insider  

Fermer le menu